Ma première veste

Dans la vie il arrive parfois que l’on prenne des vestes. Ma première, c’était à l’école primaire et ça ne m’est pas resté comme un bon souvenir.

Cette première veste-ci, est bien plus agréable et j’en suis plutôt fière…

Il y a un peu plus d’un an, je me suis dit que ça serait sympa que je reprenne une activité manuelle et je suis retombée amoureuse de la couture après l’avoir boudée pendant presque 10 ans (manque de temps et de motivation).

Mon souhait au départ était d’avoir dans ma garde robe, de nouvelles affaires, car l’année d’avant j’avais entamé un rééquilibrage alimentaire et depuis j’avais perdu environ 10 kilos. Le must-have de l’été 2014 était d’avoir une petite veste blanche (type blazer) et qui se porte aussi bien avec une jupe qu’avec un jean.

N’en trouvant pas à mon goût en magasin, je me suis dit que j’allais me la coudre et que ça serait un super défi que de réussir une veste après tant d’années de non-couturage.

Je me suis donc procuré le Burda en vente à ce moment-là (Octobre 2014), et le choix a été vite fait car il y avait un modèle de veste qui me plaisait et avec de la chance, c’était celui qui faisait l’objet d’explications détaillées et illustrées (top pour une reprise, car le jargon burdesque n’est pas toujours évident).

Modèle veste                    Image veste DT veste

Pour ce qui a été des fournitures, je suis allée faire la tournée des magasins de tissus et j’ai fini par choisir un tweed écru lamé or du Comptoir du tissu.

Voici donc le résultat.

 

01-IMG_1216-F

02-IMG_1206-F

03-IMG_1220-F

04-IMG_1204-F

Bien entendu, entre le moment où la veste a été terminée et le moment où les photos ont été prises, il s’est passé un certain laps de temps pendant lequel j’ai repris un peu de poids… mais qu’à cela ne tienne ! C’est une motivation supplémentaire pour essayer de retrouver la ligne et remettre cet ouvrage un de ces jours.

J’ai donc embauché Charlotte, mon mannequin, pour faire le travail à ma place.

05-IMG_1264-F

06-IMG_1273-F

Comme vous pouvez le voir, cette veste sans col se ferme par deux boutons sur le devant et avec ou sans la ceinture.

07-IMG_1300-F 08-IMG_1285-F

Les épaules sont ornées de pattes boutonnées qui donnent un petit côté militaire.

09-IMG_1283-F

Malgré les quelques petits défauts que l’on ne voit pas forcément sur les photos, cette veste est une réussite pour une première et pour une reprise de la couture.

Patron : Burda 10/2014 modèle 120

Tissus : Tweed écru lamé or et doublure écru du Comptoir du Tissu.

Mercerie : Boutons dorés de chez Toto Solde à Bordeaux

Merci à mon cher et tendre pour cette après-midi photo/balade au Parc du Ruisseau du Haillan qui nous a valu un très bon souvenir.
A très bientôt, pour vous présenter mes autres ouvrages…

Enregistrer

Enregistrer

This entry was posted in Vestes.

14 comments

  1. Odile says:

    Ouaououououh !! Alors là tu m’épates, pour une « reprise » c’est une belle « reprise » !! Est-ce que des boutons (dorés, type « militaires » ) t’intéressent ? …j’en ai plein dans une boite !

  2. Murielle says:

    Cette veste est très tendance et la doublure or est du plus bel effet. Pour une 1ère veste, c’est une réussite car la veste reste un exercice périlleux en couture.

    • Maylis says:

      Merci beaucoup ! C’est vrai que je n’ai pas repris la couture avec le vêtement le plus simple.

  3. Catherine says:

    Magnifique! je n’ai repris la couture qu’en 2015 du coup les Burda aussi! Dommage ce modèle m’aurait bien tenté!!

Comments are closed.